Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • cedalice
  • Depuis l'adolescence, j'ai une passion pour les recettes de cuisine. Aujourd'hui, j'essaye de les mettre en pratique pour mon plaisir et celui de ma "très difficile" petite famille.

Logo selection Plurielles

Contactez-moi

Archives

Blog et site partenaires

 

ABC Recette ( Index de recettes de cuisine)

« Partenaire de Rue du Commerce »


Texte Libre

Liens

7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 15:41

Pâte à la carbonara

DSCN1842

Pour 4 personnes

-         500g de tagliatelle

-         1 gros pot de crème fraîche épaisse

-         500g de lardons fumés

-         2 poignées de champignons émincés surgelés

-         1 cuill à soupe de fond de veau

-         sel poivre

-         4 œufs

Dans une sauteuse, faire revenir les lardons sans matière grasse, rajouter les champignons après les avoirs fait dégeler au préalable.

Pendant ce temps, faire bouillir l’eau pour les tagliatelles.

Dans la sauteuse, mettre la crème fraîche et faire cuire quelques minutes sans faire bouillir. Rajouter le fond de veau et faites cuire pour que la crème épaississe un peu.

Saler et poivrer.

Servir les pâtes dès qu’elles sont cuites avec la sauce et un jaune d’œufs.

DSCN1843

Repost 0
Published by cedalice - dans Pâte et riz
commenter cet article
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 16:24

Princesse Loanne

Pour les cinq ans de ma fille aînée Loanne en août dernier, j’étais à la recherche d’un gâteau original pour son goûter d’anniversaire avec ses copines. J’ai tout de suite craquée pour ce gâteau barbie.

DSCN1743_copie

Biscuit de savoie

Pour un saladier ou un cul de poule d’environ 7 litres

-         16 jaunes d’œufs

-         16 blancs d’œufs

-         500 g de sucre

-         250 g de farine

-         120 g de maïzena

Séparer les blancs des jaunes.

Blanchir les jaunes avec le sucre en poudre. Rajouter la farine et la maïzena. Bien mélanger au fouet pour avoir une pâte lisse et homogène.

Monter les blancs en neige bien ferme.

Incorporer ¼ des blancs en neige à la préparation précédente en battant vigoureusement afin de détendre la pâte et ajouter ensuite délicatement le reste à l’aide d’une spatule.

Beurrer et fariner votre saladier, y verser la pâte au ¾ et enfourner à 180 °C pendant  20 min.

Planter la lame d’un couteau pour vérifier la cuisson.

Démouler sur une grille dès la sortie du four et laisser refroidir.

(Selon la grosseur de votre saladier il est possible qu’il reste de la pâte. Mon gâteau ma servit à nourrir 10 enfants plus une douzaine d’adultes)

Ce biscuit peut être fait la veille et garder enveloppé d’un linge humide jusqu’au lendemain.

Pour la deuxième partie de mon gâteau je me suis inspiré de la recette « de la miss Carla » du blog à mes nuits blanches.

La crème mousseline

-         1 l de lait

-         400 de sucre

-         2 sachets de sucre vanillé

-         130 g de maïzena

-         8 jaunes d’œufs

-         450 g de beurre à température ambiante

(Après le montage de mon gâteau il est resté un peu de crème donc si vous utilisé un saladier moins gros que le mien pensé à diminuer les proportions.)

Faire bouillir le lait avec la moitié du sucre.

Blanchir les jaunes d’œufs avec le reste du sucre et le sucre vanillé puis ajouter la maïzena et mélanger.

Verser le lait chaud sur ce mélange, fouetter vivement et remettre le mélange dans la casserole. Sur le feu, faire épaissir la crème pendant 2 min.

Verser dans un saladier et ajouter 100 g de beurre, lisser puis filmer au contact et laisser refroidir complètement.

(j’ai fait cette partie la veille pour que ma crème soit bien refroidie)

Mettre la crème dans le bol du robot avec le beurre restant et fouetter jusqu’à obtention d’une crème mousseuse et lisse.

Pour le montage

-         2 ou 3 sachets de framboises surgelés décongelées entièrement mais     n’importe quel fruit peut convenir.

-         5 paquets de pâte d’amande rose

-         1 paquet de pâte d’amande blanche et une verte.

-         Une rose + quelques feuilles en sucre

-         Une barbie. Enlevez-lui les jambes si c’est possible.

-         Un tube de colorant spécial pour écrire ( je ne me rappelle plus comment ça s’appelle)

Poser le gâteau de savoie face bombée sur le plan de travail et la coupée en cinq tranches de la même épaisseur. Sur la tranche du dessus voire aussi celle d’en dessous (tout dépend de l’épaisseur des tranches) découper un petit rond pour installer la barbie à la fin du montage. Si votre gâteau est un peu sec arrosé-le d’un peu de sirop préparé avec de l’eau et du sucre sur chaque tranche.

Mettre la première tranche directement sur le plan de service, y mettre une couche de crème et posez-y les framboises. Recouvrir les framboises d’une autre couche de crème et poser la tranche du dessus. Recommencer l’opération jusqu’à ce que le gâteau soit monté.

Pour lisser le gâteau et aussi faire tenir la pâte d’amande recouvrir le gâteau avec le reste de crème.

Prendre 4 pâtes d’amande rose pour faire la jupe. Les malaxer ensemble puis avec un rouleau à pâtisserie l’étaler en forme de rond assez grand pour recouvrir tout le gâteau.

Mettre la barbie en place pour ensuite faire son corsage. Faire adhérer la jupe sur les hanches de la barbie.

Pour le corsage, étaler la pâte d’amande rose qui reste et avec un emporte pièce en forme de cœur assez gros découper 2 cœurs. En placer un devant et un derrière. Faites adhérer les cotés des cœurs pour fermer le corsage et avec deux petits boudins de pâte faites les bretelles. Avec un troisième boudin plus gros former une ceinture rose ou bien d’une autre couleur.

Ensuite vous pouvez décorer la robe à votre convenance et lui donner le nom de votre petite princesse.

Cà a l’air un peu compliqué comme ça mais si j’ai réussi tout le monde peut réussir aussi.

En tout cas j’ai été félicité par toutes les mamans présente et ma fille et toutes ses copines l’ont adoré.

 

 

 

 

   

Repost 0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 14:13

Queue de lotte en sauce

DSCN1828copie

Après avoir regarder plusieurs recettes sur la blogosphère, j’ai ouvert mes placards, regardé ce qui s’y trouvé et je me suis m’y à concocter cette recette que mon mari à beaucoup apprécié. 

Pour 4 personnes

-        6 queues de lotte surgelées ( attention la lotte a tendance à rétrécir en cuisant)

-        1 oignon assez gros

-        2 cuill à soupe de concentré de tomate

-        1 ou 2 tomates ou la moitié d’une boite de concassée de tomate

-        2 poignées de champignons

-        2 gousses d’ail

-        25 cl de vin blanc

-        sucre en poudre ( la quantité dépend de l’acidité de votre sauce)

-        1 cuill à soupe de maïzena

-        gingembre en poudre

-        sel de céleri

-        sel et poivre

-        persil

Dans une sauteuse, faire revenir l’oignon émincé ou coupé en petits morceaux.

Une fois les oignons cuits rajouter les queues de lotte encore surgelée et couvrir pour qu’elles rendent du jus. Rajouter le concentrée et les tomates ( si elles sont fraîches pensée à les émonder avant) puis le vin blanc.

Faire évaporer l’alcool du vin et rajouter les gousses d’ail coupées en deux, les champignons, le persil ciselé, le gingembre en poudre et le sel de céleri.

Saler et poivrer, sucrer pour enlever l’acidité.

Laisser cuire à petit bouillon jusqu’à ce que le poisson soit cuit.

Ver la fin de la cuisson, prélever un peu de bouillon dans un bol et y mettre la maïzena. Mélanger et rajouter dans la sauteuse.

Cuire jusqu’à épaississement de la sauce.

Servir avec du riz thaï.

Repost 0
Published by cedalice - dans Poisson
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 09:31

Ce gâteau aux petits suisses est un vrai régal. Depuis que j’ai trouvé cette recette j’ai abandonné le gâteau aux yaourts parfois trop compact à mon goût !   

Gâteau aux petits suisses choco/coco marbré

DSCN1615_copie

-         100 g de beurre

-         150 g de sucre semoule

-         300 g de farine

-         3 œufs

-         4 petits suisses

-         1 sachet de levure chimique

-         chocolat noir en poudre

-         4 ou 5 cuill à soupe de noix de coco en poudre

Dans un saladier, mélanger le sucre et le beurre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter ensuite les œufs un par un.

Rajouter la farine et la levure, mélanger et mettre les petits suisses. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.

Séparer la pâte en deux. Mettre d’un coté le chocolat ( la quantité de chocolat dépend du goût de chacun) et de l’autre la noix de coco.

Verser les pâtes en faisant des couches successives dans un moule préalablement beurré.

Cuire à 200°C pendant 40 min. Planter la lame d’un couteau pour savoir si le gâteau est cuit.

Repost 0
Published by cedalice - dans Dessert
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 13:11

La Flamiche gourmande et la « flamizza »

Comme tout les jours, en faisant le tour de mes blogs favoris je suis tombée sur la recette de la flamiche gourmande de sur

« Autour de ma table ».

La recette est donnée pour 2 flamiches donc ma deuxième a été un mix entre la flamiche et la pizza.

DSCN1814_copie

Pour la pâte :

-         500 g de farine

-         20 de levure fraîche ou 8g de levure de boulanger

-         240 ml de lait

-         80 g de beurre

-         2 œufs entiers

-         20 g de sel

Dans la cuve de la MAP, verser les ingrédients dans l’ordre suivant : lait, beurre fondu tiède, œuf battu, sel, farine et la levure ( diluée dans une cuill. à soupe d’eau si elle est fraîche).

Lancer le programme « pâte sans cuisson » .

A la fin du programme, fariner votre plan de travail et y déposer la pâte et la malaxer un peu pour la dégazer.

Divisée-là en deux et étaler au rouleau. Garnir une tourtière ou comme moi un moule à manqué préalablement beurré et fariné.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer ½ heure.

Pour la flamiche gourmande :

-         250 g de lardon fumés

-         ½ pot de crème fraîche épaisse ( gros pot)

-         2 boules de mozzarella ( pour moi juste 1)

-         sel et poivre

-         fromage râpé.

DSCN1806_copie

Préchauffer le four 180/200°C.

Sur la pâte, mettre les lardons, la mozzarella découpée en tranches fines, saler et poivrer.

Napper de crème fraîche et parsemer de fromage râpé.

Enfourner 25 à 30 min.

DSCN1811_copie

Pour la flamizza :

-        De la sauce pizza maison ( ou comme pour moi une sauce pizza en boite que j’ai amélioré avec des oignons et de l’origan).

-        1 ou 2 tranches de jambon

-        De la mozzarella

-        5 olives noires

-        de l’origan

DSCN1807_copie

Préchauffer le four 180/200°C.

Napper la pâte de sauce. Couper le jambon en morceau et le déposer sur la sauce. Rajouter la mozzarella coupée en tranches fines et parsemer de fromage râpé. Poser les olives sur la « flamizza » et saupoudrer d’origan.

Enfourner 25 à 30 min.

DSCN1813_copie

Repost 0
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 09:29

Voilà la recette de mes tout premiers cookies. C’est une de mes amies qui m’a servi de cobaye et apparemment elle les as appréciés.

J’ai utilisé la recettes des cookies au chocolat et aux éclats de noisettes de Christelle du blog « Entre rire et cuisine ».

Cookies aux pépites de chocolat et aux noix de pécan

DSCN1604_copie

Pour environ 20 cookies

100 g de chocolat noir

50 g de noix de pécan

175 g de farine

125 g de beurre mou

1 oeuf

50 g de sucre en poudre

50 g de sucre roux

1 cuill. à café d’extrait de vanille

1 cuill. à café rase de levure chimique

1 pincée de sel

- Préchauffer le four à 180°C ou Th 6 ( pour moi à chaleur tournante).

- Hachées grossièrement le chocolat et les noix de pécan avec un couteau.

- Dans un saladier, mélanger le beurre et les sucres jusqu’à l’obtention    d’un mélange bien crémeux

- Ajouter l’œuf et la vanille, puis mélanger.

- Mettre la farine, la levure, le sel, le chocolat et les noix de pécan. Remuer pour obtenir une pâte bien souple et homogène.

- Recouvrir la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé et y déposer six petit tas de pâte de la grosseur d’une noix en les espaçant bien ( en cuisant la pâte s’étale).

- Enfourner et cuire pendant 10 min environ selon votre four (la première fournée sert de test). Les cookies doivent être dorés mais encore très souple. Les laisser refroidir pour qu’ils durcissent un peu et les décoller doucement.

Repost 0
Published by cedalice - dans Gourmandise
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 09:36

Iles flottantes chocolatées au micro-ondes

DSCN1579_copie


Pour 4 personnes

500 ml de lait
100 gr de chocolat noir à dessert
4 oeufs
1 gousse de vanille ( ou de l'extrait )
50 gr de sucre
1 pincée de sel
4 cuil a soupe de sucre glace
amandes effilées
pralin en poudre

- Commencer par la crème anglaise:
Couper la gousse de vanille en deux, gratter les graines et mettre le tout dans une casserole avec le lait.
Porter à ebullition, arreter le feu et faire fondre le chocolat couper ou raper en petit morceaux.
Separer les blancs des jaunes d'oeufs.Mettre de coté les blancs.
Battre ensemble les jaunes et le sucre dans un saladier et verser doucement sur cette preparation le lait sans cesser de remuer.
Remettre dans la casserole puis faire cuire à feu doux 2 min environ.
Laissez completement refroidir.

- Préparer les blancs:
Monter les blancs avec une pincée de sel en neige. Juste avant la bonne consistance rajouter le sucre glace.
Sur une assiette mettre les quatres portions de blanc en faisant des petits tas ou en les mettant sous forme de quenelles.
Les passer au micro-ondes 20 secondes à pleine puissance.
Si vous voulez vous pouvez faire un essai avec une quantité de blanc pour connaitre le temps de cuisson pour votre micro-ondes.

Dans des coupelles verser la crème anglaise et poser dessus les blancs.Décorer avec les amandes effilées que vous pouvez faire dorer au four et le pralin en poudre.
Pour les gourmands un peu de caramel liquide ou de chocolat fondu n'est pas à exclure.

La crème anglaise peut etre préparé un peu à l'avance et gardé au frais.Il vaut mieux passer les blancs au micro-ondes juste avant de servir.

Repost 0
Published by cedalice - dans Dessert
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 17:07

Ca y'est je me suis enfin décidée à créer mon premier blog. Il y a environ un an, je suis tombée par hasard sur un blog de cuisine ( j'ai beau me creuser la tête je ne sais plus du tout son nom) et là je suis devenue une inconditionnelle de toutes ses mines d'informations et de ses merveilleuses photos qui vous donnent l'eau à la bouche.

Tout à l'heure, allez savoir pourquoi je me suis dit "pourquoi pas moi!", bien sûr je suis loin d'avoir les talents culinaires d'un chef ou bien même de certaine bloggeuse que j'admire comme Marie-Pierre du blog http://amesnuitsblanche.canalblog.com/ ou bien d'Eryn http://erynfollecuisine.canalblog.com/. vos commentaires et critiques m'aideront à m'améliorer.

Pour cette première recette, il m'a semblée tout naturel de vous faire partager une spécialitée Aveyronnaise dont ma grand-mère maternelle était originaire.

- 500 gr de farine type 55 ( pour cette fouace j’ai utilisé 500 gr de farine pour pain de campagne pour un côté plus rustique )

          - 3 ou 4 œufs selon leur grosseur

          - 200 gr de sucre en poudre

          - 2 sachets de levure de boulanger

          - 2 cuill. à soupe d’eau de fleur d’oranger

          - 1 pincée de sel

          - 125 gr de beurre

          - ½ tasse de lait ( environ 15 cl )

- pour la déco : 1 c à soupe d’eau de fleur d’oranger, de l’eau et du sucre cristallisé de préférence

Mettre dans un saladier, la farine, la levure, le sucre et le sel. Mélanger et ajouter ensuite le beurre ramolli, les œufs entier et la fleur d’oranger. Mélanger et pétrir la pâte puis former une boule.

Laisser reposer la boule dans un saladier en recouvrant celui-ci d’un torchon pendant toute une nuit. La boule doit gonfler un petit peu.

Vous pouvez aussi préchauffer le four à 60°C puis l’éteindre et y mettre la boule jusqu’à ce qu’elle soit levée.

Travailler de nouveau la pâte, en faire un boudin et former la fouace en couronne directement sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.

Laisser encore reposer la fouace pour quelle gonfle encore un peu pendant 1 ou 2 heures soit à l’air libre soit dans le four tiède.

Préchauffer le four à chaleur tournante à 200°C avec un bol rempli d’eau.

Dans un bol, mettre la c. à soupe d’eau de fleur d’oranger et un peu d’eau. Humidifié le dessus de la fouace et saupoudrer de sucre à votre convenance ( n’hésitez pas à avoir la main lourde).

Enfourner jusqu’à ce que la fouace soit doré, puis baisser le feu à 160°C jusqu’à ce qu’elle soit cuite. Vérifier la cuisson avec un couteau.

Sortir du four pour ne pas que la fouace sèche, saupoudrer de sucre et la laisser refroidir.

Ce n’est ni une brioche ni un gâteau, mais un mix des deux. Elle se consomme à tout moment de la journée nature, avec de la confiture ou du nutella. Un régal pour les petits et les grands.

Un conseil pour la garder fraîche, couper là en quatre et congeler chaque morceaux séparément. La laisser décongelé tranquillement, vous verrez c’est comme si vous veniez de la faire.

   

P1010087_copie2

Repost 0
Published by cedalice - dans Pain et brioche
commenter cet article